Vos Émotions Vous Rendent-Elles Malade ? (Et Ce Que Vous Pouvez Faire Pour Retrouver La Santé)

Il y a quelques années, je faisais une promenade quand j’ai rencontré une dame assez âgée qui allait chercher son courrier. Un rapide bonjour s’est transformé en une conversation de 20 minutes que je n’oublierai jamais. Malgré ses cheveux gris et ses profondes rides, elle semblait alerte, enthousiaste et pleine de vie. Elle dégageait tellement de vitalité que j’ai été surprise quand elle m’a dit qu’elle avait dépassé les 90 ans. Quel était le secret de son apparente jeunesse ? «J’aime juste tout le monde et tout ce que je fais», a-t-elle dit. Sa réponse a semblé toucher une corde sensible. Je me suis dit à moi-même que les émotions positives favorisaient la santé.

Des études scientifiques semblent confirmer sa sagesse. Le stress peut être un tueur silencieux, augmentant la tension, perturbant le système immunitaire et épuisant l’énergie. Il y a une accumulation de preuves suggérant qu’il existe effectivement une connexion entre le corps et l’esprit, et que les pensées négatives peuvent déterminer la santé. Mais comment nos émotions peuvent-elles nous rendre malades, exactement ? Et tout aussi important, des pratiques comme l’exercice, la méditation et le yoga peuvent-elles engendrer des états positifs favorisant le bien-être ?

Le stress et le système immunitaire

Les êtres humains ont évolué vers des mécanismes biologiques complexes pour faire face aux menaces. Quand il y a un danger, vous avez besoin d’un sursaut d’énergie hormonale pour que votre cœur pompe et que le sang circule. Ainsi, vous pouvez faire face à n’importe quel risque qui se présente. Les scientifiques appellent cela « la réponse de lutte ou de fuite » où le corps inonde votre organisme d’adrénaline pour que vous ayez plus d’énergie pour vous défendre… ou courir aussi vite que vos jambes vous le permettent.  Il est excellent d’avoir une montée d’adrénaline si vous devez affronter un danger imminent. Mais connaître une réponse de lutte ou de fuite pour des complications relativement mineures (le collègue de travail passif-agressif, une belle-mère acariâtre ou un conducteur désagréable) peut être usant. C’est parce que des substances comme le cortisol (la soi-disant hormone du stress qui fonctionne comme l’adrénaline) peuvent avoir un impact négatif sur le système immunitaire quand les niveaux restent trop élevés trop longtemps.

Le stress peut endommager notre santé physique

Récemment, des études ont indiqué que le stress est lié à :

  • Des taux de cholestérol élevés
  • Une augmentation de la glycémie sanguine
  • Un niveau d’inflammation plus grand
  • Un rythme accru de développement de tumeurs

Indubitablement, les humeurs négatives encouragent souvent beaucoup de gens à consommer des quantités néfastes d’« aliments de confort » qui peuvent précipiter bon nombre de ces symptômes. Toutefois, les preuves suggèrent que le stress chronique modifie assez notre équilibre hormonal pour désensibiliser le système immunitaire au cortisol, ce qui a comme effet de renforcer la réponse inflammatoire du corps. Par conséquent, le stress chronique peut rendre le corps plus vulnérable aux troubles immunitaires, aux maladies cardiovasculaires et au cancer.

D’un autre côté, l’exercice, la méditation et les pratiques comme le yoga peuvent non seulement aider à dissiper le stress mais aussi à court-circuiter les réponses profondément enracinées et dysfonctionnelles aux signaux générateurs de stress dans son environnement. En d’autres mots, les disciplines comme la méditation et le yoga peuvent aider à ré-entraîner la connexion corps-esprit pour répondre de manière plus constructive aux circonstances stressantes.

Comment faire de l’exercice améliore l’humeur et le bien-être physique

Faire de l’exercice aide à améliorer l’humeur de nombreuses manières. Pour commencer, les activités physiques vigoureuses, comme la course, stimulent les neurotransmetteurs du bien-être comme la sérotonine. En plus, une bonne séance de sport stimule la production des antidouleurs naturels du corps (en particulier les endorphines et les endocannabinoïdes) qui contrent le stress oxydatif et l’inflammation.

Or, il se trouve que les endorphines sont les opioïdes naturels du corps et que les endocannabinoïdes sont analogues au THC. Tout à fait ! Faire de l’exercice est un moyen entièrement naturel, non-addictif et légal pour planer.

En fait, des études montrent que stimuler les endorphines et les endocannabinoïdes via l’exercice peut réduire la dépression, les fringales et améliorer vos relations. Par exemple, les chercheurs de la Johns Hopkins University ont découvert que des taux élevés d’endorphines agissaient de pair avec l’hormone ocytocine pour favoriser les comportements d’attachement au sein des couples.

La méditation comme stabilisateur d’humeur

Des recherches suggèrent que méditer régulièrement peut être aussi efficace que prendre des antidépresseurs en ce qui concerne le soulagement des troubles de l’humeur. Cette découverte n’est pas vraiment surprenante. Après tout, le stress chronique surmène les glandes surrénales, ce qui inonde la circulation sanguine, le cerveau et les autres organes avec du cortisol, avec comme conséquence des céphalées de tension, des crampes et une augmentation de l’anxiété.

La pratique de la méditation existe depuis des milliers d’années. Son but est de focaliser sa conscience afin que l’énergie mentale et physique soient concentrées plus efficacement, et que le corps et l’esprit soient plus en harmonie.

La méditation, comme son nom l’indique, provoque une médiation dans le système nerveux parasympathique qui est impliqué dans la réponse au stress. En résumé, la méditation aide à moduler la réponse du corps au stress afin d’atteindre un degré de maîtrise plus important dessus. Il n’y a rien de mystique là-dedans. En fait, c’est comme prendre une profonde inspiration quand quelque chose de mal arrive pour pouvoir répondre plus calmement au lieu de juste réagir. Bien sûr, la méditation élève cette aptitude au niveau supérieur.

Conseils pour la méditation

Il y a de nombreuses formes différentes de méditation, mais voici une approche simple pour commencer :

  • Choisissez un endroit calme et reposant où vous pouvez vous détendre 5 minutes par jour.
  • Gardez votre esprit concentré sur votre respiration. Ne laissez pas les frustrations ou les états émotionnels négatifs vous plomber l’esprit. Concentrez-vous juste sur votre respiration. Imaginez que votre respiration est comme une rivière.
  • Constatez à quel point votre corps et votre esprit sont plus détendus à chaque respiration.
  • Constatez à quel point le calme, la paix et l’équilibre sont votre état naturel.

Des études démontrent que méditer régulièrement peut baisser la pression sanguine, réduire l’anxiété et améliorer la fonction immunitaire. Comme le fait remarquer Burke Lennihan, un infirmier agréé qui enseigne à l’Harvard University Center for Wellness : « C’est vrai, la méditation vous aidera à faire baisser votre pression sanguine, et bien plus encore. Elle peut aider votre créativité, votre intuition, votre connexion avec votre moi intérieur ».

Le pouvoir de guérison du yoga

Le yoga ressemble à la méditation sur de nombreux points, d’autant que c’est aussi une ancienne pratique qui favorise une plus grande pleine conscience. En effet, le yoga est une forme de méditation, bien qu’il mette l’accent sur les mouvements physiques pour contribuer à dissiper les blocages énergétiques qui entravent la libre circulation de l’énergie psychique. Ces blocs sont appelés granthis en Sanskrit, ce qui signifie « nœuds ».

Quand le prana, qui signifie « force de vie », circule librement, alors nous faisons l’expérience de l’équilibre émotionnel et du bien-être. Dans la pensée yogique, le prana est le principe de la vitalité cosmique qui entre dans le corps via la respiration. Donc, comme vous pourriez vous y attendre, le yoga met beaucoup l’accent non seulement sur les mouvements gracieux du corps, mais aussi sur le fait de respirer convenablement et en pleine conscience.

Dans la pensée yogique, les émotions négatives mènent à une accumulation d’énergie toxique qui entravent la libre circulation de l’énergie vitale. La pratique du yoga, d’un autre côté, réduit le stress pour que ces « nœuds » puissent se défaire et au final se dissoudre. Des études confirment que le yoga peut aider à soulager la dépression, l’anxiété et le stress.

Guérissez dès aujourd’hui votre esprit (et votre corps)

Le corps et l’esprit sont inextricablement liés. La colère, la frustration et l’anxiété font partie de la vie, mais trop de stress chronique peut à la fois vous mettre à vif émotionnellement et vous épuiser physiquement. Les stratégies de survie comme l’exercice, la méditation et le yoga peuvent vous aider à réduire les émotions qui vous rendent malades.

— Scott O’Reilly

Articles Recommandés