Pour vous débarrasser de l’inflammation, évitez ces 5 aliments comme la peste

Il est juste de dire que manger est l’une des plus grandes joies de la vie. Découvrir de nouvelles saveurs, déguster les bons vieux classiques, essayer de nouvelles recettes et jouer avec différents ingrédients, tout ceci crée des merveilleuses expériences qui égayent chaque jour. Sans la nourriture, la vie serait bien plus terne. Mais bien que je sois plus qu’heureuse d’essayer de nouvelles choses, il y a certains aliments que j’évite. En particulier ceux qui causent l’inflammation.

Et quand vous vous dites à quel point l’inflammation est largement répandue dans chaque aspect de notre santé, vous ressentiriez probablement la même chose. En fait, l’inflammation est le moteur principal de quasiment toutes les maladies humaines connues et elle a été fortement liée au vieillissement accéléré. Il est clair que moins vous avez d’inflammation chronique dans votre vie, mieux c’est.

Mais il est souvent difficile de savoir quels aliments causent directement l’inflammation, lesquels n’ont pas d’effet notable et lesquels sont anti-inflammatoires. Voici les aliments dont il a été démontré par des études scientifiques qu’ils causaient l’inflammation dans le corps, afin que vous puissiez passer rapidement à une alimentation qui favorise la bonne santé et le bien-être, plutôt que la maladie.

1. Le sucre

Le sucre active la libération de cytokines pro-inflammatoires.

Vous vous rappelez l’époque où la graisse était l’ennemi public numéro un dans le domaine alimentaire ? Les matières grasses de tous types étaient soi-disant derrière la plupart des maladies et des problèmes de santé connus, et moins vous en consommiez mieux c’était. Ces dernières années, cependant, les experts de la santé ont changé à contrecœur de point de vue sur les matières grasses. Et quel est le nouvel ennemi public numéro un ? Le sucre.

Oui, pendant que nous buvions notre lait pauvre en matières grasses et que nous renoncions à tout ce merveilleux beurre et à cette huile de coco, le sucre faisait son œuvre en coulisses, rendant tout le monde malade. Bien qu’une petite quantité de sucre soit nécessaire à un fonctionnement adéquat, le taux de sucre dans l’alimentation moyenne américaine est si élevé qu’il s’agit désormais d’une épidémie à l’échelle nationale. Et des études montrent que consommer du sucre active la libération de cytokines pro-inflammatoires qui sont les principaux moteurs de la plupart des maladies chroniques.

Virez le sucre et votre corps vous en remerciera.

2. Les céréales

Les céréales contiennent des anti-nutriments qui accroissent l’inflammation.

Vous avez sans aucun doute entendu parler de l’engouement croissant pour le sans gluten qui balaie le pays, et vous pensez probablement que le gluten est mauvais pour la plupart des gens. Oui, le gluten qu’on trouve dans les céréales populaires comme le blé, l’orge et le seigle provoquent une inflammation généralisée… mais saviez-vous que toutes les céréales contiennent des composés inflammatoires, peu importe leur teneur en gluten ?

Pour commencer, il y a le sucre : la plupart des céréales sont en grande partie composés d’amidon, une forme de sucre qui à hautes doses peut causer inflammation dans le corps. Et pas seulement, la plupart des céréales contiennent des taux élevés à la fois de lectines et de phytates (des composés qui appartiennent à un groupe connu sous le nom d’« anti-nutriments »). Comme le nom le suggère, les lectines et les phytates bloquent la capacité du corps à absorber les nutriments contenus dans les aliments que nous consommons, un processus qui non seulement augmente l’inflammation, mais qui interfère aussi avec la croissance, la reproduction et la santé en général.

Passez à un mode de vie sans céréales et non seulement vous aurez moins d’inflammation, mais vous vous sentirez en bien meilleure santé en général.

3. Les produits laitiers

Les produits laitiers contiennent des produits chimiques, des pesticides, des hormones et plus encore.

Il m’a été très difficile de répertorier ceux-ci dans cet article car je consomme beaucoup de produits laitiers et je suis une ardente défenseuse des produits laitiers sains. Mais c’est le cas uniquement lorsque les produits laitiers sont :

  • issus de vaches bio nourries à l’herbe
  • relativement peu transformés, de préférence crus et absolument non pasteurisés
  • à teneur élevée en matières grasses, qui est la partie la plus saine des produits laitiers, et
  • exempts d’additifs artificiels et de sucre

Malheureusement, la plupart des produits laitiers ne correspondent à aucun de ces critères isolés, encore moins à l’ensemble ! Et quand je ne peux pas trouver de produits laitiers qui répondent à ce profil santé, je ne les achète pas du tout…. car ils deviennent rapidement hautement inflammatoires ! C’est comme les produits chimiques, les résidus de pesticides, les hormones et la teneur élevée en lactose et en caséine des produits laitiers qui les rendent inflammatoires, et malheureusement la plupart des produits laitiers conventionnelles contiennent beaucoup de ces facteurs.

Si vous ne pouvez pas mettre la main sur de bons produits laitiers, il vaut mieux ne pas en consommer du tout !

4. Les édulcorants artificiels

Les édulcorants artificiels altèrent le microbiome des intestins et causent l’inflammation.

Vous êtes probablement bien conscient maintenant que les édulcorants artificiels sont extrêmement mauvais pour votre santé. En plus d’être associés au diabète de type 2 et à certains types de cancer, de récentes études montrent que les édulcorants artificiels comme l’aspartame et le sucralose peuvent directement causer l’inflammation en altérant le microbiome des intestins.

Restez à l’écoute pour plus de recherches à ce sujet, mais inutile de dire que l’ère des édulcorants artificiels est brutalement arrivée à sa fin.

5. Les huiles végétales et les huiles de graines

Les huiles végétales contiennent un ratio élevé d’acides gras oméga-6 inflammatoires.

Les huiles végétales et les huiles de graines comme le soja, le colza, le tournesol, le maïs et la carthame sont hautement inflammatoires, en partie à cause de leurs composés fondamentalement inflammatoires, mais aussi à cause de leur niveau élevé de transformation. Ces huiles sont généralement produites en masse dans des monocultures riches en pesticides, elles sont transformées à hautes températures et elles contiennent des produits chimiques nocifs, et elles sont traitées pour s’assurer qu’elles aient une longue durée de conservation. Ceci, en plus de leur ratio élevé en acides gras oméga-6 inflammatoires comparé aux acides gras oméga-3, les met en bonne place pour le titre d’aliments les plus inflammatoires du monde.

Il a été démontré que le fait de remplacer ces huiles par des matières grasses saturées et monoinsaturées bonnes pour la santé comme le beurre de pâturage, l’huile de coco, l’huile d’avocat et l’huile d’olive réduisait significativement le risque de maladies cardiovasculaires. Soit dit en passant, celles-ci ont bien meilleur goût que les huiles végétales et les huiles de graines… alors pourquoi ne pas vous-y mettre ?

— Liivi Hess

 

Articles Recommandés