La recette du café aux 5 ingrédients que je bois chaque jour pour combattre les inflammations

Ma routine matinale consiste à ajouter quelques ingrédients essentiels à ma tasse de café, afin de m’aider à combattre les inflammations. Les inflammations chroniques peuvent mener à une multitude de problèmes qui vont de l’arthrite à la maladie d’Alzheimer ou du diabète à la chute de cheveux. En fait, les inflammations non contrôlées jouent un grand rôle dans presque toutes les maladies graves, notamment les maladies cardiaques, le cancer ou même la dépression. C’est pour ces raisons que j’ajoute chaque matin trois ingrédients courants dans mon café. Parce que, en ce qui concerne le combat contre les inflammations, chaque coup de pouce est le bienvenu.

Du curcuma

Vous n’avez pas besoin de beaucoup de curcuma, mais voici pourquoi vous devriez en ajouter à votre café matinal. La curcumine, le principal composant rencontré dans le curcuma, est largement reconnu et utilisé pour ses propriétés antioxydantes, antivirales, antifongiques et anti-inflammatoire. Une étude du Journal Cancer Prevention suggère que la consommation de curcuma en Inde est élevée. Ils en consomment jusqu’à quatre grammes quotidiennement par personne, frais, en bouillant ses racines ou en poudre.

L’étude fait remarquer que le taux global de cancer est sensiblement inférieur en Inde par rapport aux pays occidentaux, ce qu’elle attribue (avec d’autres facteurs) aux grandes quantités de curcumine qui y sont ingérées. L’Arthritis Foundation suggère de consommer entre un demi gramme et un gramme de curcuma en poudre trois fois par jour pour réduire les inflammations douloureuses liées à l’arthrite. Cela représente entre 0,1 et 0,2 cuillère à café.

Une pincée de poivre noir

Cependant, la consommation du curcuma seul possède une courte durée de biodisponibilité et c’est pourquoi j’ajoute du poivre noir à mon café. Une des manières qu’a notre foie de se débarrasser des substances étrangères est de les rendre solubles dans l’eau, de manière à les excréter plus facilement. Néanmoins, la pipérine, une molécule que l’on retrouve dans le poivre noir, inhibe ce processus.

Et il n’y a pas besoin de grandes quantités pour le constater. Si vous consommez du curcuma, vous ne verriez qu’une légère augmentation de son taux dans votre sang, parce que votre foie essaye activement de l’éliminer. Mais, d’après une étude publiée par le Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics, une toute petite quantité de poivre noir peut supprimer ce processus, faisant bondir le taux de biodisponibilité du curcuma de 2000 % ! En fait, une simple pincée de poivre peut significativement améliorer la biodisponibilité du curcuma. Et, en tout franchise, cela n’altère en rien le goût de votre café.

De la cannelle

La cannelle fait bien plus que simplement parfumer votre café. Cette savoureuse épice, au goût rappelant les brioches, possède des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent, d’après une étude, favoriser la disparition des ballonnements. De plus, la cannelle est aussi chargée d’antioxydants tels que les polyphénols.

Une autre étude, publiée par le journal Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, rapporte que la cannelle possède également les propriétés suivantes :

  • Antioxydante
  • Anti-inflammatoire
  • Antidiabétique
  • Antimicrobienne
  • Combat le cancer
  • Fait baisser le taux de lipides
  • Réduit les risques de maladies cardio-vasculaires

Enfin, il a été rapporté que la cannelle pourrait être bénéfiques en cas de troubles neurologiques tels que les maladies de Parkinson ou d’Alzheimer.

En lieu et place de sucre blanc…

Pour certains d’entre nous, tels que moi, qui ai une faiblesse pour les sucreries, il est impensable de ne pas ajouter une saveur sucrée à son café. Mais, plutôt que d’y ajouter du sucre blanc, je choisis plutôt du miel cru. Le miel cru contient des antioxydants nommé composés phénoliques et certains miels contiennent même autant d’antioxydants que les fruits ou les légumes. Et, si vous arrivez à vous procurer un pot d’authentique miel Manuka en provenance de Nouvelle-Zélande ou d’Australie, vous pouvez sucrer votre café tout en profitant de ses puissantes propriétés antifongiques, antibiotiques et antibactériennes.

Le miel possède un indice glycémique moindre que celui du sucre de table, ce qui, en termes clairs, signifie que le sucre contenu dans le miel est absorbé plus lentement dans votre organisme. Si vous vous être procuré du miel manuka, assurez-vous d’obtenir le produit authentique en choisissant des produits frappés d’un KFactor ou d’un facteur UMF, signes de reconnaissance internationalement reconnus qui garantissent la présence des ingrédients obligatoires suivants du manuka : le DHA (dihydroxyacétone), le méthylglyoxal and le leptospirène.

Pour ceux ou celles d’entre vous ayant adopté un mode de vie végan, il vous est possible de sucrer votre café en utilisant du sirop d’érable, du sirop de riz brun, de l’agave, de la mélasse ou du sirop de dattes.

Plutôt que de la crème non-lactée, ajoutez ceci à votre café

Je le confesse : j’aime ajouter de la crème bio avec mon café et cela se marie parfaitement avec les quatre ingrédients cités ci-dessus. Néanmoins, lorsque je choisis de m’en passer, j’utilise de l’huile de coco. Je sais bien que cela peut paraître étrange, mais prenez d’abord le temps de m’écouter.

Si vous êtes intolérant au lactose ou si vous préférez simplement vous passer de lait animal, l’addition d’huile de coco donne à votre café une consistance crémeuse similaire à celle des crèmes non-lactées. En fait, les crèmes non-lactées peuvent difficilement être comparées aux crèmes à base de lait, vu qu’elle ressemble plus à un cocktail chimique émulsifié à grands coups d’huiles, de sucre raffiné et de produits laitiers. Et, si vous utilisez de la crème non-lactée, prenez ceci en considération : une étude sur les crèmes non-lactées publiée par ScienceDirect  a démontré que leur ajout dans le café augmentait vos risques de crise cardiaque et vos taux de « mauvais » cholestérol (LDL).

En fait, d’après plusieurs études, le simple ajout de lait bio ou cru (bien plus sain que les crèmes non-lactées) peut déjà interférer avec l’absorption par votre corps des antioxydants bénéfiques que contient le café. Mais les crèmes non-lactées sont bien pires, car elles contiennent généralement du sirop de maïs, de l’huile partiellement hydrogénée, de l’hydrogénophosphate de potassium et d’autres ingrédients synthétiques.

À l’inverse, les principales graisses contenues dans l’huile de coco sont les acides caprylique, laurique et caprique. Bien que la plupart des graisses demandent au corps plus d’efforts pour être digérées, l’huile de coco est digérée bien plus facilement. En effet, l’huile de coco est une chaîne d’acides gras de taille moyenne, filtrée par le foie, et, par conséquent, elle est convertie en énergie plutôt qu’en graisse. Néanmoins, si vous désirez un café au lait, choisissez plutôt une bonne vieille crème de lait, de préférence bio, cru et provenant de vaches vivant dans des prés.

Comment préparer son mélange

Améliorer votre café en y ajoutant des épices aux propriétés anti-inflammatoires bénéfiques ne devrait pas être une tâche compliquée ni vous demander du temps. Personnellement, je prépare à l’avance un pot contenant mon mélange de curcuma, de cannelle et de poivre et j’en verse tout bonnement dans mon café. Ou, si je ne m’en prépare qu’une tasse, j’ajoute quelques pincées dans mon filtre à dose unique, ce qui a l’avantage de ne laisser aucune trace à la surface du breuvage. Ajouter ces épices bénéfiques à votre tasse de café matinale vous aidera certainement à être en meilleure santé. Bonne dégustation !

— Katherine Marko

 

Articles Recommandés