5 Façons de rester en bonne santé en avion, selon les agents de bord

2017 n’a pas exactement été la meilleure année en ce qui concerne la perception du voyage en avion par le grand public. Il y a le tristement célèbre incident sur la compagnie United où un médecin a été expulsé par la force d’un avion (et blessé durant le processus) parce que la compagnie aérienne avait fait des surréservations pour le vol et qu’elle l’a choisi au hasard pour le débarquer. Et même encore plus récemment, en septembre de cette année, une femme a été forcée de quitter un vol de la Southwest Airlines pour s’être plainte d’être allergique aux chiens d’un autre passager. Toutefois, malgré quelques cafouillages exceptionnels, le voyage en avion est toujours aussi populaire qu’avant avec plus de 2,5 millions de passagers qui prennent l’avion chaque jour.

Et bien que nous ne soyons peut-être plus à l’Âge d’Or de l’Aviation comme entre les années 50 et 60 grâce à la Pan Am et au Concorde, de plus en plus de compagnies aériennes montent en puissance pour offrir un service inégalé à leurs passagers à 35 000 pieds. Des compagnies allant de Qatar Airlines à Emirates, et même British Airways, se vantent désormais de servir du caviar et du champagne à bord, de disposer de douches embarquées, et même de proposer un bar avec service complet.

Cependant, bien que certains des équipements de première classe vous fassent vous sentir comme dans des hôtels cinq étoiles volants, derrière chaque coussin parfaitement gonflé et chaque masque de nuit en satin se cachent des secrets que les pilotes et le personnel de bord jurent de protéger. Certains pourraient sembler assez évidents, tandis que d’autres sont totalement choquants (savez-vous quelle est la partie la plus sale des avions ?).

Pour obtenir ces informations sur la façon de protéger votre santé durant un voyage aérien, je suis allée directement m’enquérir à la source. J’ai la chance d’être amie avec deux pilotes commerciaux et une hôtesse de l’air travaillant pour l’un des transporteurs les plus fréquentés et populaires du monde. Avec un peu d’encouragement et la promesse de garder l’anonymat, j’ai réussi à leur faire lâcher les détails les plus salaces. Voici ce qu’ils m’ont dit…

1. Ne buvez pas l’eau

Tout comme lorsqu’on va dans certains pays, on doit faire preuve d’une extrême prudence en ce qui concerne l’eau qui n’est pas servie en bouteille dans les avions. Bien qu’il soit important de rester hydraté (en particulier lors des longs vols) le vrai problème est lié aux réservoirs d’eau à bord. Même s’ils sont effectivement nettoyés, il n’existe pas de règles claires sur la fréquence à laquelle ceci doit être fait, ce qui signifie qu’il peut se passer de très longues périodes de temps entre deux nettoyages. Une étude menée par le Wall Street Journal remontant à l’année 2002 avait testé l’eau sur 14 avions différents et elle a montré que les niveaux de bactéries étaient « des centaines de fois supérieurs aux limites fixées par le gouvernement américain ».

La solution ? Achetez de l’eau en bouteille à l’intérieur de l’aéroport avant le décollage. Ou apportez une bouteille d’eau réutilisable dans votre bagage cabine pour le remplir à l’une des fontaines d’eau mises à disposition dans le terminal. À bord, n’hésitez pas à demander aux hôtesses de refaire le plein pour vous. Une bonne règle de base est de consommer 240ml d’eau par heure passée en vol.

2. AVPC (Apportez Votre Propre Couverture)

Que ce soit parce que vous vous préparez à un long vol de nuit, ou que ce soit à cause des températures fraiches dues à la froideur de l’air recyclé, cela semble généralement une bonne idée de se blottir dans les couvertures et les coussins fournis. Malheureusement, vous n’êtes pas le seul passager dans l’avion à avoir eu cette idée, ce qui signifie que tous ceux qui ont été sur les vols précédant le vôtre ont aussi profité de cette confortable couverture et qu’habituellement elle est juste pliée et replacée dans les compartiments au-dessus de votre tête entre chaque vol.

Au lieu de vous soumettre aux (éventuels) germes provenant d’étrangers, prévoyez le coup à l’avance en emportant une petite couverture ou un châle pouvant servir de couverture à bord. Si vous vous retrouvez en avion sans couverture et que vous avez froid, la seconde meilleure option est de demander gentiment une couverture toujours emballée dans du plastique au personnel de bord.

3. Lavez-vous les mains et n’enlevez pas vos chaussures

En général, le personnel de bord dispose de moins de cinq minutes entre les vols pour nettoyer complètement l’avion avant que les passagers suivants n’embarquent. Cela signifie qu’ils s’occupent juste des principaux problèmes et déchets laissés dans les pochettes à l’arrière des sièges ou sur le sol.

Et si vous pensiez que les toilettes sont récurées après l’atterrissage, oubliez ! Comme me l’a révélé mon amie hôtesse de l’air, les toilettes sont encore plus sales que ce qu’on pourrait imaginer… ce qui souligne encore plus l’importance de se laver les mains après y être allé et d’utiliser des mouchoirs comme barrière entre votre main et la porte ou la poignée.

Et s’il vous plait, gardez toujours vos chaussures. D’après mon amie, de nombreux passagers enlèvent leurs chaussures une fois qu’ils arrivent à leur siège dans l’avion… et ne les remettent plus pendant toute la durée du vol. Cela veut dire que, oui oui, les gens vont aux toilettes sans leurs chaussures. Et comme elle le fait remarquer avec éloquence : « Ce n’est assurément pas de l’eau sur le sol ».

4. Évitez les aliments ayant besoin d’être réfrigérés

Bien que certaines compagnies aériennes se surpassent pour offrir une cuisine cinq étoiles à bord, pour la plupart des transporteurs on ferait mieux d’éviter la nourriture… et pas seulement par ce qu’elle est généralement remplie de conservateurs, de sodium et de graisses trans qui contribuent aux ballonnements et à la déshydratation. La plupart des avions ne disposent pas de gros réfrigérateurs, ce qui signifie que les aliments peuvent être laissés à température ambiante pendant plusieurs heures à la suite.

Il n’y a pas que les passagers qui devraient se méfier de la nourriture. Il est d’usage que le pilote et le co-pilote consomment deux plats différents au cas où l’un d’eux souffre d’empoisonnement alimentaire et qu’il se retrouve dans l’incapacité de voler. Cependant, comme me l’ont expliqué mes amis pilotes commerciaux, la plupart des gens qui travaillent dans les compagnies aériennes amènent leurs propres repas et en-cas.

Les quelques aliments pouvant être consommés incluent les petits sachets de bretzels ou de biscuits, n’oubliez cependant pas de les consommer avec modération et de choisir à la place des en-cas hydrosolubles comme des fruits ou de la salade.

5. Utilisez la tablette avec précaution

Tout le monde ne l’utilise pas pour manger ou pour poser son ordinateur portable. Peut-être que le plus gros secret des avions c’est que les gens utilisent la tablette pour changer les couches, en faisant l’endroit le plus sale de tout l’avion (eh oui, encore plus que les toilettes). Si vous utilisez la tablette pour manger, recouvrez toute la surface avec des serviettes pour éviter que votre repas ne soit éventuellement contaminé par des germes.

En résumé, planifier votre prochain voyage veut dire planifier de protéger votre santé à bord. Autant que faire se peut, apportez vos propres couvertures et en-cas, et n’oubliez pas de souvent vous laver les mains. Évitez de voyager quand vous êtes malade, et gardez toujours vos chaussettes et vos chaussures (ce qui signifie que vous devrez porter des chaussettes lorsque vous aurez à retirer vos chaussures durant les contrôles de sécurité). Gardez ces conseils à l’esprit pour vous assurer que le voyage soit aussi agréable que la destination.

— Megan Harris

 

Articles Recommandés