N’Associez Jamais Ces 2 Aliments Si Vous Voulez un Ventre Plat

La saison des maillots de bain approchant à grands pas, vous pourriez redouter les futures fêtes autour de a piscine ou les virées à la plage. Peut-être que votre hibernation hivernale vous a laissé quelques kilos en trop… en particulier au niveau du ventre.

Vous avez peut-être, comme beaucoup de gens, tendance à accumuler de la graisse superflue au niveau du ventre. On ne l’appelle pas seulement graisse abdominale, mais aussi graisse viscérale ou « gros ventre ». Inesthétique, elle peut également accroître les risques de développer un certain nombre de maladies.

Certains des risques associés à un excès de graisse abdominale comprennent une plus grande sensibilité au diabète de type 2 et aux maladies cardiaques. De plus, comme cette graisse a tendance à recouvrir les organes vitaux, elle peut causer une inflammation dans tout l’organisme pouvant déclencher toute une gamme d’autres maladies chroniques.

Alors, que peut-on faire de cette graisse qui ruine notre beau ventre plat ? Devriez-vous réduire l’apport en calories, éliminer la graisse, manger moins de glucides et faire plus de sport ? Bien qu’il y ait toujours différentes théories sur la meilleure méthode à suivre pour réduire cette graisse abdominale récalcitrante, il semble que les avis divergent sur la compréhension de ce dilemme.

Bien sûr, faire de l’exercice est le summum d’un mode de vie sain ; nous devons bouger chaque jour, mais jetons un œil à autre chose qui est absolument essentiel : la nourriture. L’alimentation a le pouvoir inné de soit détruire soit redonner la santé.

L’alimentation est tout aussi puissante que n’importe quel médicament que vous ferez absorber à votre corps. Avec les bons aliments, votre corps est capable de faire des choses incroyables… comme guérir, atteindre un poids sain et vous permettre de vivre une vie longue et productive.

On a découvert que deux aliments familiers, que vous pensiez peut-être être relativement bons pour la santé, ont un rôle important dans l’épidémie d’obésité actuelle. Toutes ruses et slogans publicitaires mis à parts, ces deux aliments peuvent être dangereux pour la santé lorsqu’on les consomme séparément, et doublement problématiques s’ils sont consommés ensemble.

Malgré tout, chaque matin à travers l’Amérique, des millions d’enfants et d’adultes s’attablent devant un petit-déjeuner contenant ces deux aliments : du pain au blé complet et des céréales pour le petit-déjeuner du commerce.

Le pain au blé complet

Le pain au blé complet est extrêmement riche en sucre. En fait, certains pains contiennent plus de sucre que le soda ou les confiseries. Deux tranches de pain au blé complet peuvent faire augmenter la glycémie plus que 6 cuillères à café de sucre de table. Comment est-ce possible puisque le pain au blé complet est considéré comme un glucide complexe qu’on nous encourage à consommer plus ?

Le glucide complexe qu’on trouve dans le blé s’appelle l’Amylopectine A. Il est très sensible à l’amylase que nous avons dans l’estomac et la bouche. Cela le rend très facile à digérer et par conséquent cela accroit rapidement le taux de sucre dans le sang. Du blé au petit-déjeuner, du blé au déjeuner et du blé pour les encas, cela donne de la graisse viscérale entourant les intestins, le cœur, le foie et les reins. Avoir un taux de glycémie élevé à répétition donne lieu à ce que le Dr. William Davis, auteur et médecin, appelle un « ventre au blé ».

D’après le Dr. Davis, le blé est le « parfait poison chronique ». En septembre dernier, il a expliqué sur CBS This Morning que le blé moderne est une « plante de 45 cm qui a été créée par des recherches en génétique dans les années 60 et 70 », en remarquant qu’elle dispose de nombreux nouvelles caractéristiques, y compris une protéine appelée gliadine.

Davis dit : « Ce n’est pas du gluten. Je ne parle pas des gens étant sensibles au gluten ou ayant une maladie cœliaque. Je parle de tous les autres car tout le monde est sensible à la protéine de la gliadine qui est un opiacé. Celle-ci s’attache aux récepteurs d’opiacé dans notre cerveau et stimule l’appétit chez la plupart des gens, ainsi nous consommons 440 calories de plus par jour, 365 jours par an ».

cerealesLes céréales pour petit-déjeuner du commerce

Les céréales sont, dans l’ensemble, l’un des pires aliments pour notre taille et notre santé. Peut-être que le plus dérangeant avec toutes ces marques de céréales c’est qu’elles embrouillent les consommateurs en les faisant passer pour saines et nutritives, alors qu’en réalité il n’en est rien.

Par exemple, dans les magasins vous pouvez trouver des « Céréales Croustillantes au Yaourt et aux Fruits Rouges » (avec des fibres ajoutées !) chez une marque populaire. Bien sûr cela a l’air bon pour la santé…

En fait, l’étiquette déclare même « bonnes pour le cœur ! » et fait remarquer qu’elles contiennent « 25 grammes de céréales entières ». Et aussi « Riches en antioxydants, en vitamine C & E ». Additionnez simplement tous ces avantages pour la santé !

Mais voici la vérité :

Ces céréales soi-disant « bonnes pour la santé » contiennent CINQUANTE ET UN ingrédients, y compris pas une, pas deux, pas six, pas sept, mais DIX sources différentes de SUCRE.

Paul van der Velpen, à la tête du service de santé d’Amsterdam, a récemment déclaré dans un commentaire en ligne : « Cela peut sembler exagéré et tiré par les cheveux, mais le sucre est la drogue la plus dangereuse de notre époque ».

Van der Velpen pointe du doigt les effets addictifs du sucre sur l’appétit : « Le sucre bouleverse ce mécanisme. Quiconque utilise du sucre en veut toujours plus, même lorsqu’on n’a plus faim. Donnez des œufs à quelqu’un et il arrêtera de manger à un moment donné. Donnez-lui des biscuits et la personne continuera d’en manger même si elle a mal au ventre ».

Plus nous consommons de sucre plus vite notre taille grossi, et plus nous en voulons.

Les céréales mentionnées plus haut contiennent également SEPT ingrédients dérivés du maïs (très probablement du maïs modifié génétiquement), y compris le sirop de maïs et la fécule de maïs.

Elles sont aussi remplies d’ingrédients inflammatoire au blé, sans parler de deux des huiles les plus endommagées et dénaturées que vous pourriez consommer… l’huile de colza et l’huile de soja.

Combinez les deux

Comme vous pouvez le voir, rien que séparément, les tartines au blé entier et la plupart des céréales pour petit-déjeuner présagent déjà d’un désastre pour votre santé, mais les associer vous empêche de vous débarrasser de votre gros ventre et favorise d’autres maladies dommageables liées au mode de vie.

La pâte à tartiner au beurre empire les choses

Ce que vous mettez sur votre tartine peut ajouter l’insulte au préjudice. Utilisez-vous une pâte à tartiner au faux beurre transformé contenant probablement de l’huile hydrogénée ou partiellement hydrogénée, également connue sous le nom de graisse trans ?

Les acides gras trans, l’un des pires démons communs dans notre alimentation, ont été dénommés « graisses fantômes » car la FDA n’exigeait pas qu’ils soient listés sur les étiquettes des aliments jusqu’en 2006 (sept ans après que l’initiative ait été proposée).

Même maintenant, on peut en trouver jusqu’à 0,5 grammes dans les aliments étiquetés comme ayant « zéro graisse trans ». Cette substance dangereuse permet aux aliments de se conserver plus longtemps sans pourrir, de réduire leurs coûts de production et de leur donner meilleur goût, d’après les fabricants alimentaires.

Les graisses trans coupables de boucher les artères ont été liées à entre 30 000 et 100 000 insuffisances cardiaques prématurées par an rien que dans notre pays.

De nombreux aliments soi-disant « bons pour la santé » contiennent en fait des graisses trans mais les consommateurs pensent qu’il en est autrement. Il est impératif de lire les étiquettes si vous voulez vraiment savoir si un aliment contient ou non cet ingrédient mortel. Si vous voyez les mots « partiellement hydrogéné » n’importe où sur l’étiquette, remettez l’article en rayon, ne gaspillez pas votre argent.

Et la confiture ?

Chaque jour, des millions d’Américains apprécient le goût sucré et la texture unique de la confiture et de la gelée. Ces tartinables sont depuis très longtemps un aliment de base des foyers, dans notre propre pays et dans beaucoup d’autres aussi.

Les confitures et les gelées contiennent de la pectine et du sucre. En fait, les Britanniques, célèbres pour leurs délicieuses confitures, ont un standard industriel de 60% de sucres ajoutés. Si une confiture ne contient pas autant de sucre, elle ne peut pas porter le nom de confiture en Angleterre.

Si on regarde plus attentivement les aliments préférés des Américains, cela n’apporte pas non plus de bonnes nouvelles. Un rapide coup d’œil au dos d’un pot de Gelée de Raisin Concord de chez Smucker’s révèle la sordide vérité :

Ingrédients :

Jus de raisin Concord, sirop de maïs à teneur élevée en fructose, sirop de maïs, pectine de fruit, acide citrique, citrate de sodium

Le jus de raisin en lui-même contient déjà naturellement une grande quantité de sucre, et le second ingrédient étant du sirop de maïs à teneur élevée en fructose, il y a des raisons d’être préoccupé. Cela fait 12 grammes de sucre par cuillère à soupe.

Le principal problème de cette confiture c’est que le sucre n’est pas naturel, mais ajouté et sous la forme la plus dangereuse de toutes : le sirop de maïs à teneur élevée en fructose.

Le sirop de maïs à teneur élevée en fructose est un type de sucre qu’on trouve dans de nombreux aliments transformés, avec un rapport fructose/glucose plus élevé que le sucre ordinaire. Il peut être encore plus dangereux pour le corps que le sucre, car l’excès de fructose du contenu est absorbé directement par le foie. Cela peut conduire à une prise de poids, à une inflammation, à un foie gras, à une hausse spectaculaire du taux de sucre dans le sang et à un risque élevé de diabète de type 2.

En fait, de nombreux experts pensent que le sirop de maïs à haute teneur en fructose est la force motrice de l’épidémie d’obésité en Amérique. Il ralentit la sécrétion de la leptine par le corps, l’hormone qui signale à votre cerveau que vous êtes rassasié. Cela conduit à des envies de consommer de plus en plus de sirop de maïs riche en fructose.

Les combinaisons les plus saines pour le petit-déjeuner

Si vous êtes prêt à abandonner votre tartines et céréales du matin, voici quelques combinaisons savoureuses que vous pouvez essayer à la place. Il y a des chances que vous commenciez à avoir meilleure mine et à vous sentir mieux en un rien de temps après les avoir éliminé de votre alimentation.

  • Oeufs brouillés (issus de poules élevées en plein air) et bol de fruits frais
  • Flocons d’avoine et myrtilles au lait bio
  • Steak de bœuf nourri à l’herbe, œufs brouillés et melon
  • Yaourt grec bio, miel local et fruits frais saupoudrés de graines de chia

Smoothie Chocolat Myrtilles

Celui-ci vous donnera vraiment un coup de fouet au niveau nutritif, avec beaucoup d’antioxydants ainsi qu’un goût spécial et délicieux auquel aucun enfant, ni aucun adulte, ne pourra résister !

Mixez ensemble 2 feuilles de chou frisé ; ¼ tasse de myrtilles surgelées ; 2 cuillères à soupe de poudre de cacao ; 1 banane ; 1 ou 2 dattes dénoyautées et 1 tasse de lait de chanvre ou d’amande.
Combinez la consommation d’aliments complets bons pour la santé et la pratique régulière d’une activité physique, et vous serez bientôt prêt pour aller à la plage.

Articles Recommandés