J’ai laissé tomber le dentifrice il y a un an. Voici pourquoi je ne ferai jamais marche arrière

Durant un rare moment de temps libre hier, je me suis assis pour regarder la télévision et flemmarder un peu. La chaîne passait en boucle son lot habituel de publicités débiles quand quelque chose a attiré mon attention : une pub Colgate dans laquelle on enseignait les bases de l’hygiène buccale à des enfants assis dans une salle de classe. À la fin de la pub, un adorable petit enfant proclame : « Colgate, ça rend les dents plus solides » !

Heu… Entendons-nous bien, j’arrive à pardonner aux publicités de faire des déclarations dingues à propos des cosmétiques, des produits d’hygiène personnelle et des autres marchandises pour adultes. En tant qu’adultes, nous avons bien plus d’expérience et nous devrions être bien plus aptes à utiliser la pensée critique qu’une classe d’enfants de 6 ans. Mais qu’une compagnie pharmaceutique de grand nom comme Colgate se focalise sur des enfants innocents et les gave de désinformation, ça me hérisse !

Vous voyez, quasiment tout ce que vous savez sur le dentifrice est faux. Il n’est définitivement pas bon pour vos dents, et il est même nocif pour votre santé en général. Les produits Colgate font partie des pires du lot, et pourtant ils continuent à prétendre que sans leur dentifrice, notre santé buccale collective pourrait considérablement décliner. Je l’ai réalisé il y a un an et j’ai immédiatement laissé tomber le dentifrice. Voici pourquoi Colgate ne me convaincra plus jamais de faire marche arrière, peu importe le nombre de publicités mielleuses qu’ils feront.

Les nombreux ingrédients toxiques que contient votre dentifrice

Avez-vous déjà fait une pause pour vous demander ce que contenait effectivement ce tube de dentifrice ? Ce qui lui donne si bon goût, ce qui le fait durer aussi longtemps et ce qui le fait si habilement mousser dans votre bouche ? Il y a des chances que vous ayez déjà jeté un coup d’œil aux ingrédients, que vous ayez essayé en vain de prononcer les premiers mots et que vous ayez complètement laissé tomber. Ce que vous ignorez ne peut pas vous faire de mal, n’est-ce pas ?

Faux. Après avoir obtenu mon certificat de coach en santé holistique au début de l’année dernière, j’ai décidé de faire ma petite enquête sur les nombreux produits que nous utilisons dans notre vie de tous les jours. Le dentifrice, à savoir quelque chose que nous mettons dans notre bouche au moins deux fois par jour, semblait un bon point de départ. Ce que j’ai découvert m’a choqué.

Il n’y avait pas moins de sept ingrédients toxiques se cachant dans quasiment tous les tubes de dentifrice sur les rayons. Bien que beaucoup de sociétés apportent un peu de variété dans leurs ingrédients, ces toxines semblaient juste continuer à refaire surface. Voici un petit avant-goût de ce que vous pourriez trouver dans votre propre tube…

Lauryl sulfate de sodium

Le lauryl sulfate de sodium est conçu pour faire mousser le dentifrice, mais il a des effets secondaires nocifs.

Je fais toujours la grimace quand je vois cet ingrédient au dos de n’importe quel produit, peu importe que je prévois d’en mettre dans ma bouche, sur ma peau ou dans mes cheveux. Le laurylsulfate de sodium peut aussi souvent être appelé sodium lauryl sulfate, dodécylsulfate de sodium ou sodium laureth sulfate… mais c’est essentiellement la même chose. Il s’agit de tensioactifs conçus pour faire mousser votre dentifrice et vous donner l’impression qu’il fait bien son travail.

Les tensioactifs chimiques comme le laurylsulfate de sodium peuvent endommager le corps d’un certain nombre de manières :

  • Ils décomposent les phospholipides sur notre langue, ce qui fait dérailler nos papilles et donne mauvais goût à tout.
  • Ils peuvent provoquer des irritations de la peau et des ulcères, ce qui est une très mauvaise nouvelle s’il vous arrive d’avaler accidentellement du dentifrice.
  • Ils sont souvent contaminés par du 1,4 dioxane, un composé suspecté d’être carcinogène, ce qui est une très mauvaise nouvelle pour votre santé.

Fluor

Grâce à des décennies de dentistes fustigeant le grand public et exerçant des pressions sur le gouvernement, la plupart des gens sont encore dans l’illusion que le fluor est un composant nécessaire à une bonne hygiène buccale. Ils déclarent que sans fluor, nos dents commenceraient rapidement à se décomposer.

Tout d’abord, jetons un œil aux statistiques : les recherches montrent que la couche bénéfique qui est supposée se former à l’extérieur de la dent à l’aide des dentifrices au fluor est pratiquement insignifiante… au point que beaucoup suspectent qu’il ne fournit aucun bénéfice mesurable du tout. Ensuite, il y a le fait que le fluor peut devenir hautement toxique après une exposition à long terme : il peut s’accumuler dans nos tissus et contribuer à de nombreux problèmes de santé, y compris des problèmes neurologiques et des dysfonctionnements endocriniens.

C’est vraiment ce que vous voudriez que vos enfants mettent dans leur bouche deux fois par jour ? En particulier si on considère que les enfants avalent une portion importante du dentifrice qu’ils utilisent… Je sais que je le faisais !

Triclosan

Dans de nombreuses marques populaires de dentifrice vous trouverez du triclosan, un composé antibactérien conçu pour prévenir le développement de la gingivite dans la bouche. Bien que cela semble être une bonne chose, les inconvénients dépassent de loin les avantages.

Chez les femmes enceintes, le triclosan a démontré avoir le potentiel de ralentir la digestion et le métabolisme énergétique, et d’impacter négativement le développement des os et du cerveau chez le fœtus. Chez d’autres personnes, on suspecte le triclosan d’être un perturbateur endocrinien, ce qui peut conduire à diverses formes de cancers, de complications durant la grossesse, de problèmes de développement chez les filles et de testicules non descendus chez les garçons.

Tous ces risques simplement pour réduire vos chances d’avoir une gingivite ? Évitez juste le sucre et faites de temps en temps des bains de bouche à l’huile à la place !

Propylène glycol

On utilise le propylène glycol dans l’antigel… et dans votre dentifrice conventionnel.

Vous avez peut-être déjà entendu parler du propylène glycol auparavant… c’est parce qu’il est habituellement utilisé comme antigel, agent de dégivrage pour avion et agent de surface pour l’émail. Mais il y a un autre endroit où vous trouverez habituellement ce produit chimique puissant : votre dentifrice ! Le propylène glycol remplit une fonction similaire au laurylsulfate de sodium dans le dentifrice, il contribue à le faire mousser… et peut-être à éviter qu’il ne gèle pendant une froide nuit d’hiver.

Mais si on considère que le propylène glycol est l’un des plus puissants agents antigel disponibles, ce n’est probablement pas une bonne chose à mettre dans votre bouche, n’est-ce pas ? Il a été démontré qu’il produisait des effets toxiques chez certaines personnes. Il est également connu pour irriter la peau, les yeux et les poumons.

La prochaine fois que vous voulez prendre votre tube de dentifrice, imaginez-vous simplement ingurgiter un flacon d’antigel. Ça devrait faire l’affaire.

Ce que j’utilise à la place du dentifrice

Les nettoyants naturels pour les dents peuvent être tout aussi efficaces que les produits en vente libre.

Après avoir découvert quel mélange empoisonné se cachait dans mon dentifrice, je l’ai immédiatement jeté et j’ai juré de ne plus jamais y toucher. Pour le remplacer, j’ai mis en place un plan d’hygiène buccale simple, naturel et bien plus efficace que ne l’a jamais été le dentifrice ! Voici mon approche :

  1. Brossez vos dents avec du bicarbonate de soude. Le bicarbonate de soude est tout aussi efficace que le dentifrice pour contribuer à supprimer la plaque dentaire et les autres débris de vos dents et de votre bouche. Dans certains cas, il est même encore plus efficace. Étonnamment, il a été démontré qu’il était moins abrasif que le dentifrice conventionnel. Je mouille simplement ma brosse à dent et je la trempe dans une bouteille de bicarbonate, puis je me brosse les dents normalement. 
  2. Rincez avec un bain de bouche à l’huile. Il a été démontré que le bain de bouche à l’huile était un moyen efficace de contrôler la plaque et la gingivite, et cela complète en effet très bien mon brossage au bicarbonate de soude. Après avoir initialement pratiqué le bain de bouche à l’huile tous les jours pendant deux semaines, j’ai baissé la fréquence à une ou deux fois par semaine. Je trouve qu’il vaut mieux se brosser les dents tout de suite après un bain de bouche à l’huile. 
  3. Blanchissez vos dents avec du charbon actif. Le charbon actif est la nouvelle meilleure astuce pour blanchir naturellement les dents. Je le fais une fois par semaine, ou tout simplement quand j’en ressens l’utilité ! Vous pouvez aussi utiliser du jus de citron et du curcuma pour vous blanchir les dents.

Ma nouvelle routine de santé buccale est en train de rendre lentement mais sûrement leur splendeur passée à mes dents. Essayez, vous serez probablement impressionné par les résultats !

— Liivi Hess

Articles Recommandés