5 Huiles Essentielles De Plantes Dont Il Est Prouvé Qu’Elles Tuent Les Cellules Cancéreuses

 

5 Huiles Essentielles Qui Luttent Contre Le Cancer

Les huiles essentielles et l’aromathérapie peuvent aider à guérir le cancer, y compris en soulageant le stress et en apportant un soutien émotionnel. Toutefois, il a été démontré que certaines huiles essentielles agissaient directement sur les cellules cancéreuses, en prévenant la croissance ou même en favorisant l’apoptose (la mort des cellules cancéreuses).

Nous avons tous à tout moment une petite quantité de « cancer », ou de cellules malformées, dans notre corps. Un corps en bonne santé, qui est bien nourri avec de la bonne nourriture et qui profite d’un mode de vie sain, est capable de supprimer ou de guérir ces cellules, entretenant l’équilibre du corps. Toutefois, quand on nourrit le corps avec de la malbouffe et qu’il n’est pas bien entretenu, ces cellules malformées peuvent continuer à évoluer en cancer. De récentes études scientifiques montrent que nous pouvons utiliser des huiles essentielles pour soutenir le corps dans sa guérison et excréter ces cellules, afin de prévenir le développement du cancer.

Certaines des huiles les plus efficaces contre les cellules irrégulières malsaines incluent le thym, le romarin, l’origan, la camomille et l’encens. Ces huiles sont remarquables car elles sont capables de nuire ou désactiver sélectivement les cellules cancéreuses tout en laissant les cellules saines intactes. Contrairement à de nombreux médicaments et traitements conventionnels contre le cancer qui visent souvent mal et provoquent des effets secondaires graves. Une bonne analogie consiste à comparer le traitement conventionnel à une bombe atomique, tandis que les huiles essentielles sont plus comme une équipe d’intervention spéciale.

Passons en revue quelques-unes des huiles essentielles ou extraits naturels de plantes qui semblent les plus prometteurs dans la prévention et le traitement du cancer.

Huile essentielle de thym

Le thym est une herbe à feuilles persistantes utilisée à la fois pour la cuisine et la médecine. Les anciens Égyptiens l’utilisaient pour l’embaumement, et les Grecs l’utilisaient dans les bains et pour l’encens. Pendant la période médiévale en Europe, les gens gardaient du thym sous leur oreiller pour éloigner les cauchemars.

Tous ces usages traditionnels font écho à une sagesse ancienne qui est désormais vérifiée par la science moderne. De récentes analyses scientifiques sont en train de découvrir les incroyables capacités du thym et de son huile essentielle pour favoriser la bonne santé.

Une étude de 2010 menée en Suisse a évalué un certain nombre d’huiles essentielles contre les cellules du cancer du sein MCF-7, les cellules du cancer du poumon A-549 et les cellules du cancer de la prostate PC-3. On a découvert que l’huile essentielle de thym affichait la plus forte cytotoxicité envers tous les trois types de cellules cancéreuses humaines. Ceci est probablement dû au composé actif thymol dont on a démontré qu’il activait un certain nombre de mécanismes destructeurs de cancer.

Huile essentiel de romarin

Le romarin est un arbuste aromatique à feuilles persistantes utilisé pour donner du goût en cuisine, lutter contre les parasites en jardinage et parfumer les produits de toilette. Il contient un certain nombre de puissants composés phytochimiques ou thérapeutiques d’origine végétale.

Il a été démontré que le romarin avait des propriétés antioxydantes aidant à protéger contre les radicaux libres qui endommagent les membranes cellulaires, trafiquent l’ADN et causent même la mort des cellules saines. Un certain nombre d’études récentes ont démontré que l’extrait de romarin a de puissantes propriétés antitumorales dans plusieurs régions du corps y compris le côlon, les seins, le foie, l’estomac, la peau et le sang. Une étude a découvert que l’huile essentielle de romarin à une concentration de 1% était capable de désactiver plus de 90% des cellules cancéreuses dans les ovaires et le foie.

Huile essentielle d’origan

L’origan est une herbe aromatique courante originaire de la région méditerranéenne et qui appartient à la famille de la menthe. Il a un certain nombre de puissants composés chimiques qui lui donnent une saveur forte et également d’impressionnantes vertus médicinales.

Dr Supriya Bavadekar, professeur assistant de pharmacologie au Long Island University’s College of Pharmacy and Health Sciences, a conduit une étude de groupe sur le carvacrol, un constituant de l’origan, sur les cellules du cancer de la prostate. Ils ont découvert que les composés de l’origan utilisent des voies de signalisation qui provoquent un « suicide des cellules cancéreuses ». Le Dr Bavadekar explique que, bien que l’on connaissait déjà les propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes de l’origan, ses « effets sur les cellules cancéreuses élèvent vraiment l’épice au rang d’une super-épice comme le curcuma ». Quand les données récentes montrent qu’1 homme sur 36 mourra d’un cancer de la prostate, c’est une étude très prometteuse.

L’huile d’origan contient aussi du carnosol, un des mêmes constituants que le romarin. Il a été démontré que l’huile essentielle d’origan stoppait la croissance des cellules du cancer du côlon en activant des effets apoptotiques (mort des cellules cancéreuses) qui sélectionnent uniquement les cellules du cancer. Cette huile a aussi indiqué des résultats prometteurs contre les cancers de la prostate, du sein et de la peau.

Huile essentielle de camomille

La camomille est l’une des plus anciennes plantes médicinales connues de l’humanité. La fleur existe en deux variétés communes, la camomille allemande et la camomille romaine. Les fleurs de camomille séchées contiennent de nombreux constituants thérapeutiques (appelés terpénoïdes et flavonoïdes) qui contribuent à ses propriétés médicinales. On utilise couramment des préparations à la camomille contre de nombreuses maladies humaines, y compris le rhume des foins, l’inflammation, l’insomnie, les troubles gastro-intestinaux et les hémorroïdes. La camomille est le plus couramment utilisée sous forme de tisane. L’huile essentielle de camomille est une version plus puissante pour un usage thérapeutique concentré.

Dans les études sur le cancer, le constituant le plus bioactif de la camomille a été identifié sous le nom d’apigénine. De récentes études ont démontré que les extraits de camomille médicinaux avaient peu d’effet sur les cellules normales, mais avaient un effet significatif sur l’inhibition de nombreuses lignées cellulaires du cancer humain. On a découvert cet effet sur les cancers de la peau, de la prostate, du sein et de l’ovaire.

L’étude suisse sur le cancer de 2010 mentionnait une découverte préalable montrant que l’huile essentielle de camomille avait tué 93% des cellules du cancer du sein. Une autre étude a découvert que l’huile essentielle de camomille est capable d’inhiber la mutation cellulaire de 60 à 75%. Par conséquent, il a été démontré que la camomille était hautement efficace contre le cancer tout en fournissant une solution sûre qui ne nuit pas aux parties du corps saines.

Huile essentielle d’encens

L’huile essentielle d’encens est fabriquée à partir de résine ou de sève obtenue à partir de la famille d’arbres Boswellia. Il existe de nombreux types différents d’arbres Boswellia en Asie et au Moyen-Orient, chacune d’entre elles produisant une résine légèrement différente. L’encens est utilisé depuis l’Antiquité dans la médecine et les rituels religieux. L’ingrédient actif principal de l’huile essentielle, l’acide boswellique, a une puissante activité anti-inflammatoire.

Les modèles médicaux chinois et ayurvédiques utilisent l’encens comme ingrédient principal pour traiter de nombreux problèmes de santé, dont le cancer. Les études occidentales étayent désormais cet usage traditionnel, en montrant que les extraits et l’huile essentielle d’encens  ont une puissante activité antitumorale. Quand on a testé l’encens contre les cellules du cancer du pancréas humain, l’huile essentielle a été capable de provoquer un taux substantiel de morts de cellules cancéreuses en inhibant les molécules de signalisation et les régulateurs du cycle cellulaire. On a découvert ce même effet dans une autre étude sur les cellules du cancer de la vessie.

Cette étude a aussi testé l’effet de l’encens sur les cellules normales de la vessie et on a découvert que l’huile essentielle était capable de distinguer les cellules cancéreuses des cellules normales. Il y avait, encore une fois, plusieurs voies de mécanisme cellulaire activées par l’encens contre les cellules cancéreuses. Dans l’ensemble les études ont indiqué qu’aucun effet secondaire grave n’a été enregistré lors de l’usage thérapeutique continu de l’huile essentielle d’encens.

En plus de détruire directement les cellules cancéreuses, les huiles essentielles peuvent aussi vous aider face aux effets secondaires du traitement traditionnel contre le cancer. Par exemple, beaucoup de patients souffrant d’un cancer du cerveau connaissent un œdème cérébral (gonflement) après avoir subi une radiothérapie. Ceci est habituellement traité par des médicaments stéroïdiens qui peuvent provoquer encore plus d’effets secondaires. Une étude datant de 2011 a trouvé que l’huile essentielle d’encens peut offrir une alternative plus sûre à ce médicament. Dans l’étude, 60% des patients ont connu un taux d’amélioration d’au moins 75% par rapport au niveau de gonflement du cerveau.

Un espoir dans la guérison holistique

Toutes ces preuves nous offrent beaucoup d’espoir dans la prévention et le traitement holistiques de plusieurs types de cancer. Bien que la puissance et l’efficacité des thérapies naturelles telles que les huiles essentielles aient été bien étudiées par les chercheurs, ne vous attendez pas à ce qu’elles soient prochainement utilisées pour le traitement traditionnel du cancer. C’est parce que les composés naturels ne peuvent pas être brevetés, il n’y a par conséquent pas d’énorme potentiel de profit comme dans le cas des produits pharmaceutiques.

Toutefois, nous vous encourageons à utiliser des médicaments naturels pour leurs puissantes capacités de prévention qui peuvent toujours être utilisés en association avec les traitements médicaux conventionnels. Essayez dès aujourd’hui quelques techniques de prévention simples en incorporant des antioxydants d’origine végétale dans votre alimentation ! Vous pouvez le faire en buvant du thé vert, en utilisant du curcuma dans la cuisine ou en appliquant des huiles essentielles.

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles Recommandés