Comment L’Huile De Noix De Coco A Aidé À Guérir Ma Thyroïde

 

J’ai des gens qui me disent tout le temps : « Apparemment je n’arrive pas à perdre du poids peu importe à quel point je fais de l’exercice, je me sens fatigué et je ne sais pas ce qui ne va pas bien chez moi ». Est-ce que vous vous reconnaissez dans cette description ? Pour moi, c’était le cas.
Après avoir accouché de mon troisième enfant il y a 15 ans, je me suis retrouvée coincée à un poids qui ne m’allait pas. J’avais beau savoir comment maigrir et faire ce qu’il fallait pour y arriver, je n’ai jamais réussi à perdre du poids. À mesure que les années passaient j’ai commencé à me sentir fatiguée, mes ongles étaient cassants, mes cheveux tombaient, mais la vie continuait autour de moi. J’étais tellement occupée à prendre soin des autres que je n’avais pas le temps de penser à moi.

Finalement, beaucoup d’années plus tard, j’ai découvert que j’avais une grave hypothyroïdie et cela m’a ouvert les yeux sur un tout nouveau monde. J’ai commencé à faire des recherches sur l’univers complexe de la thyroïde  et les choses ont commencé à avoir du sens. Dans un effort pour rendre la santé à ma thyroïde et à mes glandes surrénales, j’ai découvert ma meilleure amie : l’huile de noix de coco.

Les résultats d’examens ne sont pas toujours corrects

Un bon point de départ pour commencer à révéler les problèmes est de tester l’efficacité de la thyroïde. Souvent, même si les résultats des examens disent que vous allez bien, la thyroïde a du mal à faire son travail. Sans une thyroïde en bon état de marche, il est quasiment impossible de se sentir et d’avoir l’air bien. Mais ne vous découragez pas, il existe un moyen vraiment simple et entièrement naturel d’aider votre thyroïde à se remettre dans le bain…

Finalement pas méchante

Considérée auparavant comme une mauvaise graisse armée pour détruire, l’huile de coco est maintenant accueillie comme la graisse saturée la plus saine au monde… et pour de très bonnes raisons.

L’huile de coco déborde vraiment de vertus thérapeutiques qui peuvent même venir à bout de certains des troubles les plus destructeurs pour la santé, y compris les problèmes de thyroïde. Elle est riche en acides gras qui contribuent au métabolisme et fournissent de l’énergie.

Plus de 30 millions de personne en Amérique souffrent d’un disfonctionnement de la thyroïde. Jusqu’à une femme sur trois âgée de plus de 35 ans peut souffrir de problèmes de thyroïde. Le Dr Robin Miller, spécialiste en médecine intégrative et co-auteur du livre « The Smart Woman’s Guide to Midlife and Beyond » déclare que les femmes sont 10 fois plus susceptibles d’avoir un problème avec leur thyroïde que les hommes.

Selon une estimation faite par des endocrinologues, plus de 40% de la population des États-Unis est affectée à un niveau ou à un autre par une insuffisance de la fonction thyroïdienne, également connue sous le nom d’hypothyroïdie. Ce trouble est en fait une maladie auto-immune, ce qui rend plus de 80% des traitements pharmaceutiques conventionnels inefficaces (plus d’informations à venir sur ce sujet).

Fait établi : la fonction thyroïdienne est nécessaire pour être vraiment en bonne santé

Les hormones thyroïdiennes sont nécessaires à une santé et à une activité cellulaire normales. Et si la fonction thyroïdienne n’est pas normale, perdre du poids est presque impossible.

Êtes-vous épuisé, avez-vous des problèmes de trous de mémoire, de cheveux dégarnis, de douleurs corporelles, d’irritabilité, de dépression, de troubles du sommeil, de manque de libido, de constipation ou de prise de poids ? Peut-être que vous ne vous sentez pas très bien mais que vous ne pouvez pas mettre le doigt sur ce qui ne va pas ?

C’est peut-être à cause de votre thyroïde, la glande en forme de papillon située sous votre pomme d’Adam, juste devant votre trachée. Constituée de deux lobes connectés au milieu par un pont, la thyroïde tient un rôle majeur dans le développement et la maturation du métabolisme.

Voici quelques signes indiquant que votre thyroïde est peut-être hors de contrôle :

Fatigue extrême

Si vous êtes toujours fatigué, même après avoir dormi 8 à 10 heures la nuit, c’est un signe courant d’un faible taux d’hormones thyroïdiennes. Bien sûr, la fatigue et le manque d’énergie peuvent être liés à de nombreux problèmes de santé. Mais si vous n’avez pas assez d’hormones Thyroïdiennes (HT) circulant dans votre corps, vos muscles ne reçoivent pas de signal pour s’éveiller et se mettre en mouvement.

Cerveau embrumé

Si vous vous sentez comme si vous étiez toute la journée dans le brouillard, si vous avez des difficultés à vous concentrer, ou si vous oubliez fréquemment des choses, cela pourrait être dû à un mauvais fonctionnement de votre thyroïde. Avoir trop de HT peut poser problème pour se concentrer, tandis qu’en avoir trop peu peut causer des troubles de la mémoire.

Problèmes digestifs

Ceux qui souffrent d’hypothyroïdie se plaignent souvent de constipation car une thyroïde paresseuse peut ralentir le processus digestif. Une glande thyroïdienne hyperactive peut causer de problème inverse, comme de la diarrhée ou des selles plus fréquentes.

Troubles de l’humeur

Ceux qui souffrent de troubles de la thyroïde peuvent développer des sautes d’humeur, de l’anxiété ou de la dépression. L’anxiété et la nervosité sont liées à l’hyperthyroïdie car le corps est constamment inondé de messages lui disant qu’il faut « y aller », le faisant tourner en surrégime.

Vous faites de l’exercice et mangez correctement, et pourtant vous ne pouvez pas perdre de poids ?

Si apparemment vous ne pouvez pas perdre de poids, le problème vient peut-être de votre thyroïde.

Tellement de choses différentes peuvent conduire à prendre quelques kilos que peu de médecins considèreront ce seul fait comme le symptôme d’un problème de thyroïde. Mais si vous ne mangez pas plus que d’habitude, si vous faites régulièrement de l’exercice et que pourtant vous ne pouvez apparemment pas perdre ces kilos en trop, cela pourrait très bien être dû à une insuffisance thyroïdienne. N’oubliez pas : un disfonctionnement de la thyroïde peut avoir un impact sur chacune des cellules de votre corps.

Mais l’examen de ma thyroïde était normal…

Prenez en considération cette déclaration du Dr Ridha Arem, auteur de « The Thyroid Solution » à propos des examens de la thyroïde : « Beaucoup de gens peuvent souffrir de légers déséquilibres ne donnant pas encore de tests sanguins anormaux. Si on inclut les gens souffrant d’une hypothyroïdie mineure dont les tests sanguins sont normaux, plus de 10% de la population souffre sans doute d’hypothyroïdie ».

Il poursuit :

Ce qui doit particulièrement nous inquiéter, cependant, c’est que beaucoup de gens dont les résultats d’examen sont considérés comme normaux pourraient continuer à avoir des symptômes d’une insuffisance thyroïdienne. Leur humeur, leurs émotions et leur bien-être général sont affectés par ce déséquilibre, toutefois ils ne reçoivent pas les soins dont ils ont besoin pour aller à la racine de leurs problèmes. Même si le taux de TSH est dans la partie inférieure de la fourchette normale, une personne peut toujours souffrir d’hypothyroïdie mineure ».

D’autres signes que votre thyroïde a des soucis

Si vous êtes fatigué, stressé et déprimé, peut-être que votre thyroïde est responsable.

Si vous avez plus de trois de ces signes, quelque chose peut clocher avec votre thyroïde :

  • Rétention d’eau ou gonflement
  • Infections virales fréquentes
  • Perte de cheveux
  • Contusions fréquentes
  • Syndrome prémenstruel
  • Bourdonnement dans les oreilles
  • Sensibilité au chaud ou au froid
  • Mains et pieds froids
  • Insomnie
  • Irritabilité
  • Démangeaisons
  • Douleurs articulaires
  • Ongles cassants
  • Fourmillements dans les mains et les pieds
  • Manque de concentration
  • Constipation
  • Immunodépression
  • Vertiges
  • Maux de tête ou migraines
  • Voix rauque

Comment l’alimentation interfère avec la fonction thyroïdienne ?

On pense que l’alimentation joue un rôle dans la santé de la thyroïde. Bien qu’un faible apport en iode conduise à une fonction thyroïdienne réduite, le sel de table ne semble pas être la meilleure option. Beaucoup d’aliments consommés dans la culture occidentale contiennent ce qu’on connait sous le nom de goitrogènes ou de bloqueurs d’iode. Le soja et les cacahuètes sont deux goitrogènes populaires.

Un certain nombre d’aliments transformés contiennent l’un ou l’autre de ces deux aliments. Les articles de supermarché sont pleins d’huiles polyinsaturées et beaucoup d’Américains hésitent encore à utiliser les graisses saturées, préférant cuisiner avec des huiles obtenues avec une presse à vis ou extraites avec des solvants. Si vous cuisinez de l’huile végétale pour la cuisson, il est temps d’arrêter. Ces huiles ne font qu’accroitre l’inflammation.

Avec l’industrialisation de notre système agricole, les sols sont devenus pauvres en iode, compromettant encore plus la santé de la thyroïde. De plus, la consommation de sucres raffinés et de céréales a également eu un impact négatif sur la thyroïde.

Pourquoi les médicaments pour la thyroïde ne fonctionnent pas

Les médicaments pour la thyroïde seuls ne fonctionnent pas, vous pouvez avoir besoin d’un changement de mode de vie.

Avaler simplement un traitement hormonal substitutif sans s’attaquer à la racine du problème ne vous rendra pas la santé. C’est une solution de fortune qui définit trop souvent la médecine occidentale.

L’hypothyroïdie provoque une réduction des hormones thyroïdiennes et il ne suffit pas juste de les remplacer (une manière de faire très occidentale, bien sûr). On doit s’attaquer à la cause sous-jacente du problème.

Il est important de comprendre ce qui se passe dans une maladie auto-immune. En premier lieu, ce problème fait que le corps s’attaque lui-même de la même manière qu’il le ferait avec un envahisseur étranger, tel qu’un virus ou une bactérie.

L’attaque cause l’inflammation qui supprime les hormones thyroïdiennes et réduit également la réactivité des récepteurs thyroïdiens. Vous pouvez pomper tous les médicaments pour la thyroïde que vous voulez dans votre corps, si vos récepteurs ne font pas leur travail, cela ne servira à rien.

De plus, l’inflammation réduit la conversion de T4 (hormone thyroïdienne inactive) en T3 (forme active de l’hormone thyroïdienne). La plupart des médicaments à base d’hormones synthétiques (Synthroid, Unithroid, Levoxyl, etc.) sont des T4, et si vous donnez ces médicaments à quelqu’un ayant une inflammation, cela ne marchera pas du tout car l’hormone ne pourra pas être convertie vers sa forme active.

Pour restaurer l’équilibre et la bonne santé du corps on doit s’attaquer aux deux causes à la racine du problème de l’hypothyroïdie, à savoir l’immunité et l’inflammation.

Il est grand temps de nourrir votre thyroïde…

Peut-être que vous avez toujours pensé que l’huile de noix de coco était une mauvaise chose. La vérité c’est que c’est vraiment une très, très bonne chose. Considéré comme l’un des aliments les plus sains sur la planète, l’huile de coco est extraite du noyau ou de la chair des noix de coco mûres.

Elle contient aussi des graisses saturées. En fait, de 90% de graisses saturées. Mais n’ayez pas peur ! Bien que vous soyez peut-être convaincu qu’il ne vaut mieux pas toucher de trop près aux graisses saturées, l’huile de coco est bonne pour la santé.

Bien que depuis plus de 60 ans les graisses saturées (comme celles qu’on trouve dans la noix de coco) aient mauvaise presse, des recherches et des études portant sur diverses cultures utilisant l’huile de coco depuis des milliers nous racontent une toute autre histoire. Il semble que les graisses saturées saines puissent être extrêmement bénéfiques.

Ce que dit la recherche

Des recherches ont démontré que l’huile de coco peut vous aider avec vos problèmes de thyroïde.

Des recherches démontrent que les graisses saturées naturellement présentes dans l’huile de coco disposent d’incroyables vertus thérapeutiques :

  • Elles contribuent à la bonne santé du cœur
  • Elles stimulent le système immunitaire
  • Elles fournissent instantanément de l’énergie
  • Elles contribuent à avoir une peau en pleine santé
  • Elles aident à réguler le taux de sucre dans le sang
  • Elles stimulent le métabolisme
  • Elles favorisent la perte de poids

Des acides gras dont votre thyroïde a besoin

Le profil unique d’acides gras à chaine moyenne de l’huile de coco est ce qui la fait se démarquer de toutes les autres huiles et qui lui donne sa capacité à aider le corps à se réguler lui-même (quelque chose dont il est assez capable).

Ces acides gras, dont l’acide laurique (qu’on trouve dans le lait maternel), sont assez petits pour être absorbés par les mitochondries dans les cellules. C’est pour cette raison qu’ils fournissent instantanément de l’énergie au corps.

L’acide laurique est transformé en monolaurine qui est une puissante substance antivirale, antibactérienne et antiprotozoaire. Comme la monolaurine est une monoglycéride, elle peut détruire les virus à enveloppe lipidique dont ceux de la rougeole, de la grippe, du VIH, de l’herpès et d’un certain nombre de bactéries pathogènes.

L’acide caprylique, qu’on trouve également dans le lait maternel, est un autre acide gras contenu dans l’huile de coco. Également connu sous le nom d’acide octanoïque, cet acide gras saturé a un certain nombre de propriétés favorisant la bonne santé et la capacité innée de traiter les champignons semblables à la levure présents dans les intestins.

L’acide caprique est présent en très petites quantités dans le lait de chèvre et de vache, mais on en trouve en abondance dans les huiles tropicales, dont l’huile de coco et l’huile de palmiste. C’est un acide gras à chaine moyenne qui a de puissantes propriétés antimicrobiennes et antivirales. Dans le corps, l’acide caprique est transformé en monocaprine, une forme qui peut facilement combattre les virus, les bactéries et la levure Candida albicans.

Grâce à cette combinaison unique d’acides gras, l’huile de coco supprime l’inflammation et répare les tissus tout en inhibant les microorganismes ayant provoqué en premier lieu l’inflammation.

Stimulant du métabolisme

Non seulement l’huile de coco garde à l’abri des infections, mais elle aide aussi à faire monter en puissance vos brûleurs de graisse internes pour vous aider à garder un poids sain. Les chercheurs ont découvert que dans les cultures où l’huile de coco non raffiné fait partie de l’alimentation quotidienne, il y a moins d’obésité et moins de maladies liées au mode de vie.

En fait, le point culminant des études réalisées sur l’huile de coco et le métabolisme a révélé que changer les huiles que vous utilisez au quotidien peut vous aider à perdre jusqu’à 16kg. Oui, j’ai bien dit 16kg, tout simplement en passant des huiles mauvaises pour la santé à l’huile de coco.

Les acides gras à chaine plus courte qu’on trouve dans l’huile de coco brûlent rapidement dans le corps. Ce sont comme de petits morceaux de petit bois sec ajoutés à un feu, contrairement à une grosse bûche humide. Le transport immédiat des acides gras à chaine moyenne vers le foie signifie que la graisse ne doit pas être préalablement transportée à travers tout le corps. Et elle ne finit pas sous forme de graisse dans le sang, mais reste plutôt une graisse accessible qui peut être utilisée pour alimenter le corps en énergie.

Les triglycérides à chaine moyenne accélèrent aussi la vitesse à laquelle le corps brûle du carburant pour avoir de l’énergie. Quand vous voyez les corps minces et sveltes des gens vivant sous les tropiques (qui font de la noix de coco un aliment de base de leur régime) cela fait sens.

Mise en garde

Il serait négligeant de ma part de ne pas mentionner le pire type de graisse que vous devriez toujours éviter : la graisse trans, également connue sous le nom de graisse partiellement hydrogénée. Souvent inclue dans les aliments soi-disant « pauvres en graisse », cette fausse graisse est extrêmement dangereuse.

Les principales sources de graisses trans sont les aliments transformés, les aliments de boulangerie et les aliments prêts à déguster. Vous devez passer à une alimentation composée d’aliments complets si vous voulez aider votre thyroïde. Alors désolé, fini les gâteaux fourrés, les beignets, les barres sucrées et autres en-cas.

Ces types de graisses augmentent le taux de « mauvais » cholestérol LDL tout en réduisant le taux de « bon » cholestérol HDL. Il vaut mieux rester à l’écart de toutes les graisses trans, elles n’offrent absolument aucun avantage pour la santé.

Les propriétés inflammatoires de ces huiles observées par certaines études peuvent très bien être dues aux méthodes utilisées pour transformer et conditionner ces huiles, et non pas une propriété des huiles elles-mêmes. Plus une source de graisse est naturelle et moins sa fabrication implique de transformation, plus elle est en général bonne pour la santé. Il y a des exceptions, comme la dangereuse huile de soja qui est un perturbateur endocrinien. Toutefois, en dehors de ces « aliments facteurs de risque » bien connus, vous ne vous tromperez jamais en choisissant le naturel.

Comment ajouter l’huile de coco à votre alimentation

Vous pouvez incorporer l’huile de coco dans votre vie de tous les jours, même dans votre café.

Comme je l’ai mentionné dans un article précédent, j’utilise l’huile de coco pour tout. Elle peut remplacer toutes les autres huiles de votre cuisine. L’huile de coco vierge bio reste solide à température ambiante et ne se décompose pas pendant la cuisson.

Vous pouvez l’utiliser pour frire, cuire au four ou à la poêle, arroser vos aliments… et aussi l’utiliser sur votre peau, vos cheveux et vos ongles. L’huile de coco peut améliorer votre santé d’un nombre infini de façons. Vous pouvez même en ajouter une cuillère à soupe environ dans votre café matinal pour booster votre énergie !

L’époque où vous disiez du mal des graisses saturées traditionnelles arrive à sa fin.

D’autres moyens naturels d’améliorer la fonction thyroïdienne

En plus d’intégrer l’huile de coco à votre alimentation, essayez ces autres moyens naturels de ramener l’équilibre dans votre fonction thyroïdienne.

  • Passez du sel de table iodé au sel de mer, car il contient plus de minéraux qui contribuent à mieux soutenir la fonction thyroïdienne.
  • Suivez un régime sans gluten dont on a prouvé l’efficacité pour améliorer la fonction thyroïdienne. Les recherches ont découvert un lien entre les allergies au blé et les maladies de la thyroïde.
  • Mettez en pratique les techniques pour réduire le stress comme la méditation ou la respiration profonde. On dit que le stress chronique est l’un des facteurs déclencheurs principaux de l’hypothyroïdie.
  • Évitez les produits chimiques comme le triclosan qu’on trouve couramment dans les produits comme les savons antibactériens, les déodorants, les lotions et même dans les planches à découper.
  • Supplémentez-vous en probiotiques car un bon fonctionnement de la thyroïde dépend d’un apport en bactéries intestinales saines.
  • Prenez des multivitamines de qualité issues d’aliments complets. Assurez-vous d’absorber assez d’iode, de vitamines B, de vitamine A, de vitamine D, de fer, d’acides gras oméga-3, de sélénium, de zinc et de cuivre.
  • Limitez votre exposition au fluor et au mercure. Ayez un bon système de filtration d’eau dans votre habitation.
  • Suivez un régime anti-inflammatoire en éliminant les aliments transformés et en mangeant autant d’aliments complets et bio que possible.
  • Prenez des compléments alimentaires de qualité élevée comme du  zinc, du sélénium, du manganèse, du chrome, des vitamines B, de la vitamine C, de la vitamine A et de la vitamine E (l’huile de foie de morue est une bonne source de vitamine A naturelle).
  • Faites de l’exercice ! C’est particulièrement important pour corriger la fonction thyroïdienne. Pratiquer la marche rapide 30 minutes par jour est un bon point de départ.

Si vous avez des raisons de croire que votre thyroïde ne fonctionne qu’à moitié, passez dès aujourd’hui à l’huile de coco. Choisissez un mode de vie sain qui comprend des tonnes d’aliments complets, des cycles de sommeil réguliers, et bougez dès que vous en avez l’occasion. Bientôt vous ne vous sentirez pas seulement mieux, mais vous serez surpris de voir à quel point vos pantalons vous vont mieux ! C’est ce que moi j’ai vécu jusqu’ici !

 

– Susan Patterson

Articles Recommandés