6 Raisons d’arrêter de consommer de la farine blanche (essayez à la place ces 7 farines paléo)

La farine blanche est un produit de base dans l’alimentation américaine, mais il existe une quantité écrasante de preuves montrant qu’en consommer dans les mêmes quantités que celles actuellement ingérées par la plupart des gens est extrêmement mauvais pour la santé.

Les risques pour la santé de la farine blanche

Comprendre comment est fabriquée la farine blanche (et ce qu’il y a vraiment dedans) devrait vous encourager à rechercher des options plus saines. Pour commencer, la plupart des produits à base de farine sont transformés à chaque étape. Cela conduit à des accumulations de toxines y compris des pesticides, des conservateurs et des agents blanchissants qui dénaturent fondamentalement cet ingrédient.

Voici plusieurs autres raisons pour lesquelles vous devriez éviter les aliments et les produits contenant de la farine blanche :

1. Elle accroît vos risques de développer une maladie mortelle

Des études montrent que manger des aliments ultra-transformés, comme la farine blanche, peut significativement augmenter vos risques de développer de nombreux cancers (ainsi que de nombreux troubles immunitaires et maladies chroniques).

2. Elle est carencée nutritionnellement

La « farine enrichie » est une farine qui contient des vitamines et des minéraux ayant été ajoutés artificiellement, mais ces « éléments nutritifs » synthétiques ne sont pas vraiment biodisponibles.

3. Elle ne fournit pas de fibres bonnes pour le cœur

Les méthodes utilisées pour transformer la farine blanche la dépouillent de ses nutriments naturels et de ses fibres bénéfiques dont vous avez besoin pour vous sentir plus rassasié, pour contribuer à une bonne digestion, pour réduire le cholestérol et plus encore.

4. Elle est remplie de glucides raffinés

Les glucides raffinés ne sont en vérité rien de plus que des sucres simples qui provoquent d’importants pics de glycémie. La consommation excessive de glucides simples est fortement liée à la prise de poids, aux troubles du métabolisme, au diabète et à de nombreuses autres maladies.

5. Elle favorise l’inflammation

La farine blanche a une carence en nutriments qui permettent d’avoir un système immunitaire solide. Pour compliquer encore davantage les choses, les farines transformées favorisent l’inflammation qui peut précipiter les problèmes de santé (comme le syndrome des intestins perméables) qui sapent l’absorption des éléments nutritifs. Ce cercle vicieux peut déclencher une cascade d’inflammations qui causent des ratés dans votre système immunitaire.

6. Elle cause des troubles gastriques

Pour des raisons inconnues, les cas de maladie cœliaque (qui implique une sensibilité au gluten présent dans la farine de blé) ont grimpé en flèche ces 70 dernières années. Bien que le gluten soit l’un des principaux coupables car on pense qu’il irrite le tube digestif, de nombreux chercheurs croient maintenant que les glucides raffinés représentent également une grande partie du problème, car ils fermentent lorsqu’ils sont digérés (ce qui cause des crampes abdominales et des troubles gastriques). Ces glucides simples élèvent aussi les taux de glycémie sanguine et de mauvais cholestérol, ce qui en retour nourrit l’inflammation qui sape l’intégrité de votre système digestif.

L’explosion de la sensibilité au gluten et des allergies au blé a poussé de nombreux nutritionnistes à remettre en cause l’alimentation moderne américaine. Ils pointent le fait que les taux de nombreuses maladies chroniques ont radicalement grimpé lorsque les Américains ont commencé à consommer des quantités toujours plus importantes d’aliments hautement transformés.

Essayez ces substituts de farine paléo bons pour la santé

Le fossé est très large entre l’alimentation pour laquelle notre corps a été optimisé (grâce à des millions d’années d’évolution) et ce que la plupart des gens consomment de nos jours.

Les avocats du régime paléolithique soutiennent que manger plus de types d’aliments consommés par nos ancêtres (chasseurs-cueilleurs) peut contribuer à éviter de nombreuses prétendues « maladies de la civilisation » (en particulier les maladies cardiaques, le diabète et le cancer). Cette manière de penser a conduit les partisans de la nutrition paléolithique à recommander un certain nombre d’alternatives saines à la farine blanche. Les farines paléo populaires comprennent :

  • La farine d’amande. Comme son nom l’implique, cette farine est fabriquée à partir d’amandes finement moulues. Et comme vous pourriez vous y attendre, ce fruit à coque est riche en fibres, en protéines et en vitamines B stimulant le système immunitaire. Elle est aussi sans gluten. L’inconvénient c’est qu’elle n’a pas les mêmes qualités liantes que le blé, ce qui signifie que les produits de pâtisserie auront tendance à s’émietter.
  • La farine de marante (ou arrow-root). Le nom vient du fait que les Indiens d’Amérique Central utilisaient cet amidon à base de plante pour guérir les blessures dues aux flèches empoisonnées. Ils l’utilisaient aussi pour aider la digestion et stimuler la vitalité. Aujourd’hui, il existe des preuves que la farine de marante peut stimuler l’immunité et améliorer la digestion. Vous pouvez vous servir de cette farine comme épaississant et comme alternative à l’amidon de maïs.
  • La farine de noix de coco est riche en fibres et nutritive, mais il peut être difficile de travailler avec dans des recettes car elle absorbe l’humidité et ne tient pas très bien en un seul morceau.
  • La farine de manioc. De nombreux chefs gastronomiques considèrent qu’il s’agit de leur meilleure option paléo pour remplacer la farine blanche. Elle est facile à travailler et idéale pour les gens allergiques aux fruits à coque. Elle est aussi recommandée pour les individus suivant le protocole auto-immunitaire PAI.
  • La fécule de tapioca. Il s’agit d’une farine peu couteuse pouvant être utilisée pour préparer de la sauce, des cupcakes, des muffins et des pancakes.
  • La farine de souchet (ou noix tigrée). Le nom est quelque peu mal choisi car cette farine est issue d’une racine (et non d’une noix) qu’on trouve en Afrique du Nord et dans la Méditerranée. Il a été rapporté qu’elle contribuait à entretenir vos bonnes bactéries.
  • La farine de patate douce est remplie de nutriments comme les vitamines A et K. Elle retient bien l’humidité et est idéale si vous aimez les gaufres sucrées ou les cupcakes.

En général, chacune des farines paléo a tendance à avoir ses propres forces et faiblesses. Dans la plupart des cas, vous ne serez pas capable de les substituer à la farine blanche à un ratio de 1:1. Toutefois, combiner les farines paléo (ce qui suppose quelques essais et erreurs) peut vous aider à atteindre vos objectifs culinaires et bien-être.

— Scott O’Reilly

 

Articles Recommandés